LES SECRETS DES ÉGYPTIENS

Publié par : Lionel PANAIVA, le 20/09/2023
Catégorie : L'actualité du secteur |

Partagez cet article

Dans l’antiquité, les civilisations utilisaient, tout comme aujourd’hui, différents récipients pour stocker leur nourriture, leurs huiles et autres produits du quotidien.

Des vestiges de récipients antiques tels que des amphores 🏺, des jarres, des flasques datant de plus de 𝟑𝟒𝟎𝟎 𝐚𝐧𝐬 ont été ressuscitées du musée égyptien 🐪🏛️ de Turin en Italie et analysés par des chimistes spécialisés. 


Les résultats de ces analyses mettent en évidence la présence de restes de matières organiques dans différents récipients :


- De la diméthylnitrosamine et de la triméthylamine spécifiques du poisson séché 🐟 qui était une denrée alimentaire importante chez les anciens Egyptiens 

- Des restes de farine d’orge, ingrédient utilisé pour le pain 🥖 et la bière 🍺

- Des résines aromatiques, cires d’abeille 🐝 et autres huiles qui pourraient être des conservateurs ou bien des ingrédients de formules cosmétiques.




Ces résultats ne sont pas encore complets et il est probable que l’on en apprenne un peu plus sur la vie des Egyptiens de l’époque en analysant d’autres vestiges de leur quotidien. 

Au laboratoire Polymex, le parc analytique permet de réaliser différentes analyses qui auraient pu permettre d’identifier les différents éléments laissés par les égyptiens. 

Par exemple la diméthylnitrosamine et de la triméthylamine sont détectables en 𝐇𝐏𝐋𝐂 ou en 𝐆𝐂𝐌𝐒. 

Une analyse par 𝐏𝐲𝐫𝐨𝐥𝐢𝐬𝐞/𝐆𝐂𝐌𝐒 aurait également permis l’identification de la farine d’orge et des huiles naturelles.


Pour en savoir plus sur nos capacités d’analyses, rendez-vous sur notre site internet ou contactez-nous directement, nous essaierons de répondre au mieux à votre demande !


📧 contact@polymex.fr

📞 04 88 293 169


Partagez cet article


Mots clés

#Pyrolyse, #UPLC, #GCMS, #Egypte, #Analyses, #Laboratoire, #Chimie,
CARACTÉRISATION D’ISOCYANATES
CARACTÉRISATION D’ISOCYANATES

Les isocyanates, monomères très réactifs composés...

Article précédent
UNE ODEUR SUSPECTE

Imaginez-vous dans la peau d’un producteur de...

Article suivant